Travis Kalanick : l’un des pères d’Uber

travis_kalanick

Travis Kalanick est un entrepreneur féru d’informatique. Uber est l’une de ses meilleures réussites, mais loin d’être la seule. Retour sur le parcours de cet entrepreneur aux multiples talents.

Les débuts de Travis Kalanick

Travis Kalanick est né le 6 août 1976, à Los Angeles, en Californie. Fils d’un père ingénieur et d’une mère travaillant dans la publicité, rien ne le prédestinait à devenir un entrepreneur à succès. Il a grandi dans une banlieue de Los Angeles et s’intéresse aux ordinateurs dès son jeune âge. Il a d’ailleurs appris à coder dès le collège. Après le collège, il intègre UCLA ou University of California at Los Angeles, où il étudiait l’ingénierie informatique. Il ne voulait pas mener une carrière comme ingénieur informatique, mais aspirait plutôt à devenir un entrepreneur.

En 1998, avec une bande d’amis, il décide d’abandonner ses études pour se lancer dans l’entrepreneuriat. Ensemble, ils ont fondé Scour Inc, un moteur de recherche multimédia proposant l’une des premières interfaces de partage de dossiers de particulier à particulier. Le site était un pionnier en la matière. Ses services étaient devenus rapidement populaires auprès du public. Néanmoins, Scour a dû déposer son bilan en 2000 et vendre tous ses actifs. Trois entreprises assez puissantes : Motion Picture Association of America, National Music Publishers Association et Recording Industriy Association of America la poursuivent en justice. Ces entreprises accusent Scour Inc de violation de droit d’auteur.

Loin de se laisser abattre, Travis Kalanick réitère l’exploit une année plus tard. En 2001, il fonde Red Swoosh, une autre entreprise qui se spécialise dans la technologie de partage de fichiers. Tout comme Scour, cette nouvelle entreprise permet le partage de fichiers entre particuliers. Son interface permet également le transfert rapide de fichiers lourds. Le succès est tel qu’en 2007, Akamai Technologies achète l’entreprise pour la modique somme de 19 millions de dollars.

Uber : l’un des grands succès de Travis Kalanick

Kalanick obtient alors la réputation de «?serial entrepreneur?». Il continue son aventure entrepreneuriale en fondant Uber, avec Garrett Camp en 2009. Uber est une application mobile destinée à mettre en relation les chauffeurs et les particuliers. Le concept rencontre un franc succès et le réseau se développe rapidement dans plusieurs villes du monde. En 2014, la valeur de l’entreprise est estimée à 17 milliards de dollars. Le succès d’Uber est sujet à controverse. Si l’application pour smartphone rencontre un franc succès auprès des particuliers, l’accueil a été loin d’être chaleureux auprès des chauffeurs de taxi. Ces derniers taxent Uber de concurrence déloyale. L’entreprise a ainsi fait l’objet de plusieurs interdictions totales ou partielles dans plusieurs grandes villes du monde.

Ces différentes controverses n’ont pas empêché Kalanick de tout mettre en œuvre avec son équipe pour assurer le développement d’Uber à l’international et plus particulièrement en Asie. Pour assurer le développement de son entreprise, Kalanick et son équipe ont aussi diversifié leurs offres en proposant désormais des services de taxi moto. Malgré tout ce qu’il a pu apporter à Uber, Kalanick n’est pas très apprécié, surtout, après l’esclandre qu’il a eu avec un chauffeur Uber et qui a fait le buzz sur internet. Beaucoup critiquent aussi ses pratiques managériales. Les investisseurs craignent qu’il ne ternisse l’image de l’entreprise. Aussi est-il contraint de démissionner de son poste de dirigeant en 2017. Après sa démission, Kalanick a vendu ses parts, fermant ainsi définitivement la page Uber. Dana Khosrowsahi,

qui a pris les rênes d’Uber après le départ de Kalanick, est reconnaissante envers la ténacité et la vision de Kalanick et son expertise en bâtissant Uber.

Travis Kalanick après Uber

Après avoir vendu ses parts d’Uber ainsi que d’autres actifs, Travis Kalanick a empoché la coquette somme de 2,1 milliards d’euros. L’entrepreneur ne manque pas d’idées. En mars 2018, il a fondé son propre fonds d’investissement nommé 10?100. Ce nom, prononcé «?ten-hundred?» en anglais et «?dix cent?» en français, ne fait pas référence à un code informatique. Les proches de Kalanick affirment que ce choix fait référence à l’adresse de sa maison d’enfance. Il s’agit en fait d’un hommage subtil à la mère de Kalanick, qui venait de mourir tout récemment.

Ce fonds d’investissement se consacre exclusivement sur l’immobilier, les innovations émergentes en Inde et en Chine ainsi que l’e-commerce. Travis Kalanick a mis en place ce fonds d’investissement pour financer tout type de projets, qu’ils soient à but lucratif ou non. Il a aussi acheté des parts dans la startup immobilière City Storage Systems pour 150 millions de dollars. Il rejoint la société comme DG. Par le biais de son fonds d’investissement, il a fondé une petite startup de l’immobilier qu’il a baptisé City Storage Systems. Cette startup dont il est également le principal dirigeant rachète des propriétés immobilières en mauvais état. Elle rénove ces propriétés pour ensuite les mettre à la disposition des entreprises du numérique. La startup est encore une petite structure actuellement et ne compte que 15 employés. Pourtant, Kalanick affirme que ses ambitions sont sans limites. Il affirme que son objectif est de mettre en place une startup dotée d’une plus grande envergure qu’Uber dans le futur.

Travis Kalanick
 
Créateur et Fondateur Uber
Fortune personnelle 2,6 milliards de dollars
Recevez notre Lettre de nouvelles
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Recevez régulièrement une alerte sur les nouvelles histoires de réussite grâce à Internet. Découvrez les parcours des créateurs, quelles sont les clés de leur succès, leur galère mais aussi leur défi et leur vision.
Nous n'aimons pas les spam. Votre adresse e-mail ne sera ni vendu ni loué.

Vous aimerez aussi...