Xavier Niel, l’entrepreneur préféré des Français

Xavier Niel, le principal actionnaire de Free et copropriétaire du journal Le Monde est un chef d’entreprise hors du commun. Du minitel rose à internet, en passant par la téléphonie mobile, il éblouit le monde des affaires par son ascension fulgurante.

Xavier Niel, le goût du challenge

Xavier Niel est né en 1967, à Maisons-Alfort. Sa passion pour les affaires se révèle très tôt. À 17 ans, il crée un service de minitel rose. Le succès est vite au rendez-vous et en 1991, il a pu racheter Fermic Multimédia, un éditeur de services de minitel rose qu’il renomme Iliad. En 1995, alors que l’internet grand public est à ses balbutiements, Xavier Niel n’hésite pas à investir dans Worldnet, le premier fournisseur grand public de France. Le pari est gagnant puisqu’en 2000, la société se vend à près de 40 millions d’euros.

Fort de son succès, Xavier Niel s’est lancé un autre défi en créant Free, le premier fournisseur d’accès internet qui propose un accès internet sans numéro surtaxé ni abonnement. Pour garder une longueur d’avance sur ses principaux concurrents, il propose en 2002 l’offre triple play, un pack qui englobe l’accès à internet, la téléphonie et aussi la télévision, le tout à un prix très abordable. Une formule gagnante que ses concurrents n’ont pas tardé à copier.

Xavier Niel, un touche-à-tout

Alors que d’autres s’assoient sur leurs lauriers, Xavier Niel multiplie les investissements dans de nombreuses start-ups telles que Mediapart, Ateme, ou encore Deezer. Par le biais de son fonds d’investissements, Kima Ventures, chaque semaine, il investit dans une ou deux start-ups innovantes à travers le monde. Cet intérêt pour les projets numériques innovants lui a d’ailleurs valu un siège au sein du Conseil national du numérique entre avril 2011 et juillet 2012. En 2012, Xavier Niel décide d’élargir davantage son champ d’activité en se lançant dans la téléphonie mobile. En à peine un an, il réussit à prendre 8 % des parts du marché, grâce à ses forfaits low-cost. Deux ans plus tard, il étend ses activités hors de la France en rachetant 55 % des parts de Monaco Telecom et en investissant dans l’opérateur italien Telecom Italia.

En 2013, Xavier Niel a créé l’école 42, une école dédiée à la formation des jeunes de 18 à 30 ans aux métiers techniques du numérique et à la programmation. Cette formation est entièrement gratuite et financée sur fonds propres pour une dizaine d’années. Il a aussi fait l’acquisition de la halle Freyssinet, pour y construire un incubateur destiné à accueillir de jeunes start-ups. En participant à 101 projets, il contribue également à aider financièrement 101 jeunes porteurs de projets innovants.

Sa fortune personnelle est évaluée à 6,8 milliard de dollars en 2016

Livre à recommander:

Xavier Niel – La voie du pirate chez Broché

Recevez notre Lettre de nouvelles
Rejoignez les 3000 visiteurs qui reçoivent régulièrement une alerte sur les nouvelles histoires de réussite grâce à Internet. Découvrez les parcours des créateurs, quelles sont les clés de leur succès, leur galère mais aussi leur défi et leur vision.
Nous n'aimons pas les spam. Votre adresse e-mail ne sera ni vendu ni loué.

Vous aimerez aussi...