Peter Thiel, un fin stratège doublé d’un philanthrope

peter-thiel_41058

Peter Thiel est né à Francfort, en Allemagne en 1967. Alors qu’il n’est encore que bébé, sa famille immigre aux États-Unis. Après des études de philosophie et de droit à l’université de Stanford, il entame une carrière de juriste.
En fin stratège qu’il est, le jeune joueur d’échecs s’intéresse rapidement au secteur prometteur du web. Avec Keith Raboirs, David Sachs et Reid Hoffman, d’anciens camarades d’université avec lesquels il a déjà fondé le journal The Stanford Review, Peter Thiel lance PayPal, un système de paiement en ligne, en 1998. Le concept, très innovateur pour l’époque rencontre un franc succès. Moins de 5 ans après sa création, PayPal entre en bourse. La même année, Thiel décide de vendre sa société à eBay, pour la coquette somme de1,5 milliard de dollars.
De cette vente, Peter Thiel empoche environ 55 millions de dollars. Fort de cet apport financier, il se lance alors dans une nouvelle aventure en créant Clarium Capital, un fond d’investissement tourné vers une stratégie macro-économique à l’internationale. Flairant toujours les bonnes affaires, il décide d’investir dans Facebook dont il devient le premier investisseur externe. Il en intègre également le conseil d’administration, mais reste peu actif dans la vie de l’entreprise. En 2012, ce serial investisseur vend la plupart de ses parts de Facebook pour un milliard de dollars, mais garde tout de même 5 millions de parts et continue à occuper un siège au conseil d’investissement. Pour toujours accroitre sa fortune et surtout aider les jeunes start-ups à se lancer, il fonde Founders Fund. Ce fonds de capital-risque investit dans de nombreuses jeunes pousses comme Linkedin, Yammer ou encore IronPort et Rypple.
Aujourd’hui, homme d’affaires à succès, Peter Thiel souhaite aider son prochain. À travers la Thiel Foundation, une fondation caritative dédiée aux nouvelles technologies, il encourage les recherches et les découvertes scientifiques. Il soutient également les fondations qui luttent contre le cancer ou qui effectuent des recherches sur l’inversion du vieillissement biologique. Il distribue également des bourses aux jeunes de moins de vingt ans qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat. Très attaché aux médias, il soutient également financièrement le Comité de protection des journalistes qui lutte contre la liberté des médias. À ses heures perdues, il écrit aussi des articles pour différents magazines comme Forbes ou encore Wall Street Journal.

Sa fortune est estimée à : 2,7 milliards de dollars

Recevez notre Lettre de nouvelles
Rejoignez les 3000 visiteurs qui reçoivent régulièrement une alerte sur les nouvelles histoires de réussite grâce à Internet. Découvrez les parcours des créateurs, quelles sont les clés de leur succès, leur galère mais aussi leur défi et leur vision.
Nous n'aimons pas les spam. Votre adresse e-mail ne sera ni vendu ni loué.