Jérémie Berrebi, un entrepreneur touche à tout

jeremie-berrebi

Jérémie Berrebi fait partie de ces entrepreneurs à succès qui ont tout appris tout seul. Cet autodidacte né à Paris à en 1978 se découvre très tôt une passion pour les ordinateurs et l’informatique. À 16 ans, il découvre internet et son incroyable potentialité. Il décide alors de quitter l’école pour pouvoir vivre de sa passion, mais il décrochera tout de même son baccalauréat. Entre 1994 et 1998, il anime des forums sur Compuserve. Alors qu’il n’a que 18 ans, il décide d’écrire un livre, « surfez sur Compuserve » pour guider les internautes.

 
Berrebi se découvre une autre passion, le journalisme. Pour combiner ses deux centres d’intérêt, il décide de rejoindre l’équipe de journalistes de ZDNet France. Après une étroite collaboration d’un an et demi avec ZDNet France, Berrebi décide de lancer Raionaze, l’une des premières web-radios, avec son ami Florian Gazan. Par manque de temps, les deux amis décident de fermer le service en 2000. Cherchant toujours sa voie, Berrebi se lance le défi à 19 ans de monter sa première société, Net2one, un système de revue de presse gratuite qui permet une veille à travers des mots-clés. Cet ancêtre des agrégateurs RSS, connait un franc succès et l’entrepreneur en herbe dirige jusqu’à 70 salariés. La potentialité de Net2One intéresse Google, un autre géant d’internet, mais Berrebi refuse de vendre.
En 2004, alors qu’il décide de se s’installer en Israël, il finit par revendre son entreprise à Press Plus. Dans son aventure israélienne, Berrebi lance Zlio, une plateforme destinée à accueillir des boutiques en ligne, en 2005. Deux ans plus tard, le service décolle et là encore, Google se propose de racheter la société pour 10 millions de dollars et de l’engager pour continuer à diriger l’entreprise. Mais la négociation n’aboutit pas, Google blackliste Zlio et l’entreprise meurt.

Loin de rester sur cet échec, Berrebi se lance dans un autre projet en lançant Kima Ventures avec Xavier Niel. Il s’agit d’une plateforme d’investissement destinée à aider les start-ups. Leur but, financer une à deux start-ups par semaine, un peu partout dans le monde. Le succès est vite au rendez-vous et la holding obtient le titre de fonds de business angels le plus actif au monde.

 
Alors que d’autres à sa place se seraient reposés sur leurs lauriers, Jérémie Berrebi multiplie les investissements. Il lance Kima 15, une plateforme qui permet à de jeunes pousses de start-ups à lever 150 000 dollars en une vingtaine de jours seulement, en échange de 15 d’equity. Il décide aussi de faire profiter les grands groupes et les grosses fortunes privées de son sens des affaires.

Recevez notre Lettre de nouvelles
Rejoignez les 3000 visiteurs qui reçoivent régulièrement une alerte sur les nouvelles histoires de réussite grâce à Internet. Découvrez les parcours des créateurs, quelles sont les clés de leur succès, leur galère mais aussi leur défi et leur vision.
Nous n'aimons pas les spam. Votre adresse e-mail ne sera ni vendu ni loué.

Vous aimerez aussi...