Benjamin Bejbaum, un entrepreneur au parcours atypique

benjamin

Benjamin Bejbaum est loin d’avoir le parcours exemplaire des entrepreneurs à succès. Au lycée, il préfère jouer au babyfoot ou au flipper plutôt que d’aller en cours, une attitude qui lui a d’ailleurs valu deux suspensions. Malgré un comportement dissipé et chahuteur, il n’a jamais redoublé et obtient son baccalauréat D avec la mention assez bien. Son caractère rebelle et provocateur ne le quitte pas, même à l’université. Il poursuit des études en mathématiques appliquées aux sciences sociales à la faculté de Villetaneuse, Paris 13 et s’initie tout seul, le soir, chez lui, à la programmation et crée des sites et des jeux. Cette connaissance en programmation lui a permis de se présenter à la place d’un de ses amis lors de son oral de programmation. Il lui obtient la note de 19/20, mais est reconnu quelques semaines plus tard par un des membres du jury, lors de ses propres partiels. Il quitte alors la fac et passe le concours d’Epita, l’école d’ingénieurs avec prépa intégrée. Il s’en fait exclure à la fin de sa deuxième année, en raison de ses provocations. Il enchaine alors les petits boulots dans le téléshopping et la hotline de France Télécom, mais il se fait également renvoyer, car il a « bidouillé » les serveurs à plusieurs reprises.

 

Après les petits boulots, Benjamin Bejbaum s’inscrit à la faculté d’histoire. Lors de sa deuxième année, il fait la rencontre d’un gérant de cybercafé qui lui propose une collaboration. Il délaisse alors les bancs de la faculté pour créer des sites et des boutiques en ligne, ainsi que des solutions multimédias. En 2000, il décide de monter Iguane Studio, une société spécialisée dans la création et l’hébergement de sites internet, avec son cousin. Cinq ans plus tard, alors qu’il n’a que 29 ans, il crée Short.tv, le premier site d’hébergement gratuit de vidéo doté d’un encodage automatisé. Très vite, le site devient populaire, si bien que Benjamin Bejbaum décide de s’y consacrer à plein temps en compagnie d’un ami, Olivier Poitrey. Les deux amis ont fait une levée de fonds et ont rebaptisé le site Dailymotion. Le succès est au rendez-vous et Dailymotion se positionne comme le principal rival de YouTube. Benjamin Bejbaum et Olivier peuvent se vanter de partager une fortune estimée à 40 millions d’euros.

 

En 2008, Benjamin Bejbaum décide de quitter son poste de dirigeant à Dailymotion pour se lancer d’autres défis. En 2013, il renonce même à être actionnaire de la société qu’il a cocréée. Il fonde alors ArtDB avec Christophe Camborde et Yannick Lacastaigneratte, les cofondateurs de Steek. Il s’agit d’une base de données collaborative sur les monuments et les œuvres d’art.

Sa fortune est estimée à : 40 millions d’euros d’euros

Recevez notre Lettre de nouvelles
Rejoignez les 3000 visiteurs qui reçoivent régulièrement une alerte sur les nouvelles histoires de réussite grâce à Internet. Découvrez les parcours des créateurs, quelles sont les clés de leur succès, leur galère mais aussi leur défi et leur vision.
Nous n'aimons pas les spam. Votre adresse e-mail ne sera ni vendu ni loué.

Vous aimerez aussi...